Chaise de bureau

L’avènement du télétravail a changé nos habitudes. Malgré plus de flexibilité entre le cocon familial et le bureau, cela ne nous empêche pas de rester assis des de longues heures par jour. Que ce soit pour une activité professionnelle ou ludique, nous passons beaucoup de temps devant nos écrans, et quel que soit notre âge, nos maux de dos ne font que s’aggraver.

Mais alors comment bien s’assoir ? Quelle chaise de bureau choisir ? A-t-elle son importance dans un environnement de travail ou s’agit-il encore d’une arnaque publicitaire ? Quelle matière pour le revêtement du dossier ? La couleur peut-elle aider à l’entretien ?

Le marché de l’ergonomie ne cesse de s’accroître dans le monde ; les nouveaux produits se multiplient et la concurrence entre les fabricants est immense. Pas étonnant que l’on s’y perde facilement.

Nous donnons ici le résultat de nos recherches, après lectures et tests en magasin, sur les fauteuils ergonomiques que nous considérons de très bonne qualité. Nous dévoilons quelles sont les chaises que nous considérons comme d’excellents investissements pour nos lombaires et une expérience de travail agréable. Être bien assis sera ensuite une promenade de santé !
Table des matières

Les grandes lignes de ce guide

Mal de dos, mal du siècle

Un nombre toujours en croissance

834 millions. C’est le nombre de personnes qui souffriront de maux de dos en 2050. Ce nombre vertigineux vient d’une étude internationale1 menée par des chercheurs de l’université de Sydney, et qui fut publiée en juin 2023 dans la revue médicale The Lancet. Les analyses ont été menées sur plus de 30 ans de données issues du Global Burden of Disease (GBD), un programme de recherche mondialisé spécialisé dans les charges de morbidité2. De quoi donner froid dans le dos !

Ces 834 millions représentent plus spécifiquement le nombre de personnes qui souffriront de lombalgie, aussi appelée communément « mal de dos », « lumbago » ou « tour de rein »3. C’est une augmentation de plus de 30% par rapport aux 619 millions de cas déjà enregistrés en 20204.

Un mal bien connu

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques tirent la sonnette d’alarme sur la principale cause d’incapacité au travail dans le monde.

Déjà en 2012, une étude5 détaillant des stratégies pour détecter en amont les spondylarthrites ankylosantes – une inflammation chronique des articulations – indiquait que 80% des gens seraient amenés à souffrir d’un mal de dos au cours de leur vie. Chaque année, c’est 15 à 20% d’adultes qui subissent souffrent de douleurs lombaires.

En 2020, Santé publique France alertait également sur le manque d’activité physique6, conduisant à un accroissement du nombre de personnes souffrant de lombalgie.

Le mal de dos est un problème de santé mondiale qui devrait malheureusement s’aggraver dans les années à venir. © MedlinePlus

Mais à quoi le mal de dos est-il dû ? Dans un communiqué7, les auteurs de la première étude que nous avons citée détaillent les causes. Il y a tout d’abord le vieillissement de la population mondiale ainsi qu’une obésité grandissante. Mais il y a aussi et surtout, une sédentarité toujours plus croissante, notamment dans les pays développés8. Pouvons-nous jouer un rôle en changeant nos habitudes ?

L'importance de l'ergonomie

L'essentielle activité physique

Face à ce constat mondial, comment pouvons-nous nous prémunir ? Au Guide Qualité, nous estimons que nous n’avons pas pour mission de prodiguer des conseils de santé à nos lecteurs. Même si nous faisons tout notre possible pour choisir des produits qui ne sont pas nocifs (cf. Notre Philosophie), rappelons qu’en cas de douleurs, aucun site, y compris le nôtre, ne saurait remplacer une consultation chez un professionnel de santé.

Néanmoins nous pouvons affirmer sans prétention que la première chose à faire est sans aucun doute d’avoir une activité physique régulière9, comme le recommande l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La deuxième chose, car nous ne pouvons pas y échapper, est d’adapter notre poste de travail, car c’est bien là où nous restons assis pendant de longues périodes.

En effet, dans une étude10 datant de 2015, des scientifiques ont étudié le comportement quotidien de 35 000 Français et ont constaté que le temps passé en position assise s’élevait en moyenne à 7h28 par jour. Pour les salariés exerçant un métier devant un écran d’ordinateur, cette durée augmentait et atteignait les 9h46 quotidiennes, trajets et loisirs compris. Comme le précise l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) dans l’un de ses comptes-rendus sur le comportement sédentaire au travail11, notre activité professionnelle correspond à plusieurs centaines d’heures par an en position assise.

La chaise, élément central d'un poste de travail

Nous en conviendrons, même avec une activité physique régulière, nos modes de vie restent – souvent malgré nous – sédentaires. L’ergonomie du poste de travail devient alors fondamentale pour éviter les douleurs à la nuque et/ou au dos.

Pléthores de recommandations sont trouvables en ligne, à commencer par YouTube, ou des vidéos telle que « Ergonomics Expert Explains How to Set Up Your Desk12 » du Wall Street Journal et supervisée par Jon Cinkay, coordonnateur de la mécanique corporelle, ou « The Perfect Ergonomic Desk Setup To Avoid Back and Neck Pain13 » de la chaîne Body Fix Exercises,  tenue par un chiropraticien de plus de 30 ans d’expérience professionnelle, donneront les réglages de base pour son bureau.

La littérature n’est pas en reste avec de nombreuses publications sur le sujet. On pourra citer « Handbook of Human Factors and Ergonomics14 », ouvrage de référence et disponible chez la maison d’édition Wiley, ainsi que « SOS mal de dos15 » rédigé par Frédéric Srour, kinésithérapeute et fondateur de l’organisme Kiné au Top. Nous apprécions particulièrement ce dernier livre pour sa simplicité et ses illustrations explicatives, signées Emmanuelle Teyras. Il est disponible chez First Éditions.

« SOS mal de dos » est un des ouvrages que nous avons utilisés pour la rédaction du guide présent, et que nous avons particulièrement apprécié. © First Éditions

En regardant les diverses recommandations sur l’ergonomie d’un poste de travail, on constate qu’il est avant tout fondamental d’adopter une bonne posture assise. Certains éléments doivent être ajustés et cela peut se faire à faible coût, voire gratuitement. Pas de réhausseur d’écran ou de repose-pieds ? Des ramettes de papiers suffiront. Pas de bureau assis-debout ? Quelques pauses régulières vous permettront de vous dégourdir les jambes.

Mais malgré toute bonne volonté, une personne ne pourra être correctement assise qu’avec un siège de qualité. Ce dernier, élément que nous considérons indispensable dans un environnement ergonomique, se doit d’être irréprochable sur plusieurs points.

Notre analyse du marché

Un business juteux

Avant de donner notre sélection de fauteuils ergonomiques, nous aimerions donner une courte synthèse de notre analyse du marché. Tout d’abord, nous avons constaté que le secteur de fournitures de bureau est un immense business, et en particulier celui des sièges. Fact.MR, une entreprise spécialisée dans les études de marché, indiquait qu’en 2023, ce commerce de niche ne représentait pas moins de 14 milliards de dollars et une croissance annuelle potentielle de 5,1% pour les dix prochaines années16.

Plusieurs analyses économiques démontrent également que la chaise de bureau possède de beaux jours devant elle17. La COVID-19 et le basculement vers le télétravail ont en effet fait exploser la demande ainsi que notre manière d’exercer notre métier. L’augmentation du niveau de vie de la classe moyenne en Asie-Pacifique contribue aussi à ce fait.

Il n’est donc pas étonnant de voir de nouveaux constructeurs apparaître, ou des anciens innover. Auparavant, des entreprises souhaitant s’équiper se fournissaient en gros volumes auprès des fabricants et effectuaient des économies d’échelle avec des commandes conséquentes. On parlait ici de relations commerciales types « business to business » (B2B). Aujourd’hui, ces mêmes fabricants ouvrent des boutiques en ligne destinées aux particuliers, développant davantage des relations « business to clients » (B2C)18.

La dominance américaine

Parmi les constructeurs de chaises ergonomiques, nous avons constaté que les plus mentionnés étaient très fréquemment américains. Cela n’est pas étonnant, quand on constate que les trois plus grosses entreprises de ce secteur, et générant plusieurs milliards de revenus par an, sont basées outre-Atlantique19. Nous parlons ici de Steelcase, Herman Miller, et Haworth.

Cela s’explique aussi par l’ancienneté de ces marques, qui pour certaines ont vu le jour au début du siècle dernier20. Aussi, des forums que nous avons utilisés pour nos recherches, tels que TLnet ou Reddit, sont basés aux Etats-Unis, augmentant probablement la popularité de ces fabricants.

De notre côté, nous nous sommes concentrés sur la qualité. Force est de constater que nos voisins américains ont un véritable savoir-faire en la matière, et la quasi-totalité des chaises ergonomiques que nous recommandons plus bas sont estampillées « Made in USA ». Nous détaillerons d’ailleurs un peu plus la marque Herman Miller dans un des paragraphes ci-dessous, car nous sommes convaincus qu’au-delà de la popularité de ce fabricant, la qualité est bien présente.

Les constructeurs Européens et la France

Même si nos voisins outre-Atlantique ont le monopole, l’Europe n’est pas en reste21. Le forum HardWare.fr, que nous avons utilisé durant nos recherches, fournit une liste de constructeurs basés en Europe. Nous avons retenu l’allemand Sedus et le suédois RH Logic, qui, à notre lecture des divers avis, semblent proposer des alternatives intéressantes aux marques américaines.
La marque Française Sokoa, basée à Hendaye, propose des sièges ergonomiques de qualité. © Sokoa

Qu’en est-il de la France ? Nous avons trouvé la marque Sokoa. Cette dernière a vu le jour en 1971 à Hendaye22. Toujours située dans cette ville du Pays Basque, la marque produit 435 000 sièges par an et possède un savoir-faire tapissier, ce qui représente une certaine valeur ajoutée23.

Le cas Herman Miller

Il est impossible de parler de sièges ergonomiques sans mentionner la marque américaine Herman Miller. Comme évoqué plus haut, cette dernière est souvent nommée dans les comparatifs et est toujours l’une des plus lucratives dans ce marché.

Il y aurait beaucoup à dire sur ce fabricant, tant son histoire est riche. Des auteurs comme Malcolm Gladwell ou des ouvrages tels que « Herman Miller: A Way of Living », disponible aux éditions Phaidon, ont essayé de retracer les évènements marquants de cette entreprise. Elle est aussi à l’origine de pièces de fournitures iconiques, comme la « bucket chair » conçue par les architectes Charles et Ray Eames24.

De notre côté, nous pensons qu’une certaine surcote est présente dans les prix proposés par ce constructeur. L’aspect « design », voire « luxueux », contribue à des marges importantes. Aussi, le fait que les fauteuils de cette marque arrivent à domicile montés et immédiatement prêts à l’emploi augmentent le coût final.

Les chaises de la marque américaine Herman Miller possèdent un prix élevé et probablement une surcote. Néanmoins, le savoir-faire et la qualité de ce fabricant ne sont plus à démontrer. © Herman Miller

Cependant, la popularité de Herman Miller est, pour nous, justifiée. La marque propose effectivement des produits d’excellente qualité. Que ce soit au niveau de la diversité des réglages ou des matériaux utilisés, nous sommes convaincus que les sièges proposés, même avec un usage quotidien intensif, dureront dans le temps (i.e. plusieurs années). Par ailleurs, les garanties proposées par ce constructeur et ses revendeurs officiels sont durables25, atteignant les 12 ans dans les produits que nous mentionnons plus bas.

Enfin, ces chaises ergonomiques étant populaires, les pièces détachées peuvent se trouver facilement sur le marché de l’occasion26. Il n’est donc pas rare de dénicher des reconditionneurs et revendeurs spécialisés. Une fois la garantie expirée, cela permet de prolonger la durée de vie de son fauteuil. Des tutoriels sont également disponibles en ligne pour restaurer certaines parties de la chaise.

Nos critères de sélection

L'ergonomie avant tout

Commençons à présent par le premier critère de notre liste. Nous l’avons vu plus haut, l’ergonomie du poste de travail sera notre principale base de réflexion. Nous nous concentrons donc sur des chaises dites « ergonomiques ».

Par conséquent, nous écartons d’emblée les fauteuils dit « monocoques ». Ces derniers sont dépourvus de réglages, et nous verrons plus loin dans ce guide à quel point il est important de pouvoir ajuster certains paramètres, tels que la hauteur ou le soutien lombaire. A noter également que les sièges monocoques ne s’adaptent pas à toutes les morphologies.

Aussi, nous omettons volontairement d’autres types de fauteuils que l’on retrouve souvent en entreprise, qu’ils s’agissent des chaises dactylos ou d’opérateurs, ainsi que ceux dits « de direction ». Les fauteuils présents dans des salles de conférence ou de réunion sont également écartés de nos choix finaux. Nous pensons qu’ils ne représentent pas de bonnes options pour une assise de longue durée.

Enfin, nous ne recommandons pas les chaises de « gamers ». Ces dernières sont reconnaissables car elles possèdent une certaine identité visuelle, admettons-le. Ce look, ressemblant fortement à un siège baquet – similaire à que l’on peut trouver dans une voiture – peut être un critère de sélection pour beaucoup. Dans la plupart des cas, ce style particulier se reflètera dans le prix final, au détriment d’une réduction, voire d’une absence totale, de réglages ergonomiques27. La qualité de ce type de sièges est aussi souvent médiocre. On reconnaît d’ailleurs un siège ergonomique par rapport à la courbure de son dossier28 ; un siège baquet ne permet pas de soutenir les lombaires correctement sur une longue période.

Un exemple de chaise dite de "gaming", caractérisée avec une assise baquet, similaire à la sellerie automobile. © Secretlab

Il va s’en dire que malgré cette promotion – volontaire ou non – à la consommation de chaises de mauvaise qualité, certains YouTubers spécialisés dans la création d’espaces de bureau mettent en avant des sièges beaucoup plus sains pour nos colonnes vertébrales. Ils ne sont malheureusement pas légion.

Parmi ces créateurs, nous pensons notamment à David Zhang, basé au Canada, avec ses unboxings de produits ergonomiques. Plus proche de chez nous, nous pensons à Romain Lanéry, connu entre autres pour ces conseils de rangements de câbles. Tous deux insistent souvent sur l’importance d’un siège ergonomique pour préserver son dos.

Les ajustements indispensables

Une chaise de bureau ergonomique doit accompagner les mouvements de celui qui est assis dessus. Cela se fait à travers différents ajustements. En effet, la chaise se doit d’être réglable avant toute chose, afin de s’adapter à presque toutes les morphologies.

Même si certains constructeurs s’amusent à mettre en avant des réglages toujours plus complexes (e.g. un appui-tête), mais en réalité superficiels pour une bonne posture, nous avons établi la liste suivante29,30 qui contient, selon nous, les ajustements indispensables à considérer.

1. La hauteur de l’assise

Premier ajustement qui permet d’avoir ses deux pieds à plats au sol. Cela permet de s’assurer que les cuisses sont parallèles avec ce dernier. Si la hauteur du bureau (souvent 72cm) est trop haute par rapport à la morphologie, on devra alors augmenter la hauteur de la chaise et utiliser un repose-pied.

Ce réglage se fait grâce à un piston. Tous ne se valent pas, qu’il s’agisse de leur longévité ou du poids maximal qu’ils peuvent supporter.

2. La profondeur de l’assise

Pouvoir régler cela permet d’être en contact avec le dossier du siège. On doit pouvoir sentir ses doigts derrière son dos lorsque ce dernier est accolé au dossier. Cela permet « d’accompagner » le mouvement lorsqu’on s’avance ou qu’on se recule de son poste de travail.

Comme il est difficile d’avoir un tel ajustement, les constructeurs ont fabriqué plusieurs tailles pour un même modèle.

3. La présence d’un soutien lombaire et sa fermeté

Comme nous l’avons écrit en introduction de ce guide, la région lombaire située dans le bas du dos, peut être la source de maux. Avoir un soutien, qui plus est réglable en hauteur et en fermeté, permet de s’assurer que la personne assise, quelle que soit sa taille, ne force pas sur ses vertèbres.

4. Des accoudoirs ajustables

Souvent négligés et pourtant indispensables. Pouvoir poser ses coudes sur une surface permet d’alléger le poids des épaules et des bras. Un manque d’accoudoirs peut entraîner des douleurs au niveau des cervicales. Leur confort est aussi à considérer.

5. La force de rappel du mécanisme de bascule

Dernier paramètre et non des moindres, le système de bascule31, qu’il soit basculant centre ou décentré, ou avec un contact permanent, synchrone ou asynchrone, doit gérer l’inclinaison de la personne selon si elle est plus ou moins allongée.Autrement dit, ce système doit permettre de bloquer et débloquer le dossier du siège facilement. La personne assise ne doit en effet pas tomber en arrière lorsqu’elle veut quitter son poste de travail en poussant sa chaise avec ses pieds, et son dossier doit l’accompagner lorsqu’elle s’avance face à son bureau.
Certains ajustements sont, selon nous, indispensables afin d'obtenir une bonne posture assise © RH Logic

Notons que ces ajustements peuvent être réglés de manière automatique ou manuelle. Nous privilégions les réglages manuels, car les raccords qui pourront être effectués seront beaucoup plus précis.

La matière du revêtement

Le revêtement de la chaise a son importance. Que ce soit au niveau du confort, mais surtout par rapport à la température de notre corps. Ce dernier évacuant la chaleur, il est nécessaire de choisir une matière qui permettra de rester assis pendant une journée sans avoir chaud.

Il existe différentes matières pour les revêtements qui sont :

  • Les cuirs synthétiques : aussi appelés « vinyle » ou « skaï » – qui est en réalité une marque allemande32. Ces matières sont issues du plastique et sont souvent utilisées dans la sellerie automobile. Les fauteuils en possédant sont souvent destinés aux joueurs et streamers et sont régulièrement un mauvais investissement. La chaleur corporelle sera très mal évacuée, et une assise prolongée sera pénible.
  • Les cuirs naturels : tout comme ses cousins artificiels, les cuirs naturels proposés sont souvent de mauvaise qualité et évacuent mal la chaleur. Avec le temps, ils peuvent devenir glissants et nécessitent, comme toute seconde peau, un entretien régulier.
  • Le tissu : plus respirant que les cuirs, il s’agit souvent d’un ensemble de plaques de mousse. La qualité est variable selon les marques. Cette matière permettra d’obtenir un certain confort. Néanmoins, la mousse peut s’avérer être un nid à poussière.
  • Le filet : on trouve aussi le nom de « maille », « résille » ou de « mesh » en anglais. Il s’agit là d’un tissu souple mais aéré qui permet d’évacuer la chaleur corporelle convenablement. Là encore, les propriétés de résistance et d’élasticité dépendent des fabricants. A noter aussi que certains filets peuvent être abrasifs lors d’un contact direct avec la peau.
Un exemple de chaise avec un revêtement en filet, aussi appelé « maille », « résille », ou « mesh » en anglais. Il s’agit du meilleur revêtement pour évacuer la chaleur corporelle. © Herman Miller

Les couleurs

Dernier critère ; la couleur. Nous ne donnerons pas ici de leçons de psychologie en pointant les potentielles significations que le bleu ou le rouge peuvent nous apporter dans notre productivité33. Nous souhaitons au contraire aller à l’essentiel et se focaliser sur le côté pratique.

C’est la raison pour laquelle nous recommandons une couleur sombre, afin de favoriser les points suivants :

  • Maximiser les chances que le fauteuil s’accorde à un environnement de travail (e.g. design d’ensemble ou par rapport aux fournitures existantes)
  • Cacher la poussière et ainsi minimiser la fréquence de nettoyage

Le noir est le passe-partout lorsqu’on parle d’une chaise ergonomique. D’autres couleurs foncées comme le gris ou le marron le sont aussi. Ce prisme de possibilités permettra d’ajouter un fauteuil dans la quasi-totalité des environnements de travail, et éventuellement faire un contraste avec le bureau, qui souvent, eux, sont de couleurs plus claires. Aussi, une chaise avec une couleur sombre se revendra probablement plus simplement.

D’autre part, une teinte foncée permettra de « masquer » la poussière, qui, rappelons-le, est inévitable ; elle est constituée à 80% de nos peaux mortes, cheveux, ainsi que les fibres de nos vêtements34. Les traces de doigts, de chaussures, de transpiration, ou d’éclaboussures de boissons seront aussi moins visibles35.

Les considérations avant un achat

Pouvoir essayer

Avant de livrer nos recommandations, nous tenons à souligner l’importance de pouvoir essayer la chaise de bureau choisie avant un achat. A notre connaissance, aucun fabriquant ne peut se tarer d’avoir créé le siège satisfaisant à la totalité de ses clients.

Contrairement à d’autres produits que nous recommandons dans nos guides, ici, la notion de ressenti pour une chaise de bureau est très importante. Cela est probablement dû à la multitude de morphologies. Par exemple, une personne de petite taille n’aura pas une bonne assise dans un fauteuil adapté aux gens mesurant 1 mètre 90 ou plus, et inversement.

Pour toucher le plus grand nombre, les constructeurs adoptent des visions différentes :

  • Un minimum de réglages : pour certains, le choix s’est porté sur le minimalisme, en délivrant des produits « à prendre ou à laisser ».
  • Différentes tailles pour une même chaise : pour d’autres, un modèle sera décliné en plusieurs versions, chacune correspondant à une morphologie (cf. image ci-dessous).
  • Une infinité de réglages : enfin, certains fabricants ont fait le choix d’offrir un maximum de personnalisation, parfois poussée à l’extrême.
La chaise Aeron de la marque Herman Miller est la seule, parmi les options chez ce constructeur que nous proposons dans ce guide, qui est déclinée en trois tailles différentes, afin de s'adapter à toutes les morphologies. © Herman Miller

Tout comme un matelas, essayer sa chaise de bureau est, selon nous, une condition indispensable pour un investissement réussi. Certaines boutiques spécialisées dans l’installation d’espaces de travail, comme La Boutique du Dos, proposent essayages et conseils.

Le prix

Il est rare que nous abordions la notion de prix dans nos guides. Nous avions détaillé le pourquoi de cet oubli volontaire dans notre définition de la qualité.

Néanmoins, nous estimons qu’il est nécessaire de le faire pour le guide présent, notamment lorsqu’on voit l’écart des chiffres entre des grandes chaines de distribution de meubles, et des constructeurs plus sérieux. Il est ordinaire de voir des chaises à moins de 200€, voire à moins de 100€ pour certaines, lorsque des sièges ergonomiques dans les boutiques spécialisées affichent des prix dépassant souvent les 1 000€.

A la question « A combien estime-t-on la santé de son dos ? », beaucoup donnerait sans hésiter un montant exorbitant. Mais face aux options que nous proposons plus bas dans ce guide, nous ne pouvons nier qu’une chaise ergonomique, qui plus est de qualité, coûte cher. Pour du neuf, il est même presque impossible de trouver une option durable à moins de 750-800€.

Plusieurs facteurs contribuent à ce fait36. On retiendra notamment le processus d’assemblage qui peut nécessiter plusieurs heures37 et l’impact de la recherche et du développement. En effet, un tel fauteuil, qui doit être utilisé plusieurs heures par jour, a été conçu pour durer dans le temps. Aussi, la qualité des matériaux et le lieu de fabrication ont un impact indéniable sur le coût final.

Le marché de l'occasion

Face à ces prix élevés, nous souhaitons mentionner le marché de l’occasion comme alternative. En effet, les produits que nous recommandons plus bas peuvent ne pas être achetés neufs. Il sera alors possible de posséder à moindre coût une chaise d’un constructeur fiable, avec des matériaux de qualité. A titre d’exemple, il n’est pas rare de voir le modèle Aeron de Herman Miller autour des 500-600€ contre 1 500€ minimum neuve.

Cependant, nous tenons à rappeler que :

  • Le marché de seconde main possède des aléas, et le bon état d’un produit ne sera pas toujours au rendez-vous.
  • Aussi, acheter d’occasion implique très souvent la perte de la garantie du distributeur ou du constructeur. Par exemple, La Boutique du Dos possède des garanties de 5 à 12 ans sur les sièges ergonomiques. Le constructeur allemand Sedus, quant à lui, propose une garantie de 30 ans sur son mécanisme de réglage38.

Néanmoins, des revendeurs professionnels de confiance, comme Simon Bureau ou Adopte un Bureau, ou Loire Eco Distribution, tous trois basés en France, pourront fournir aux plus petits budgets et/ou aux indécis une assise de qualité à petits prix. leboncoin et autres sites de vente entre particuliers restent aussi des alternatives, quoique plus risquées car les ventes sont dénuées de garanties.

Les bonnes périodes pour investir

Une autre astuce que nous souhaitons partager pour acheter une chaise ergonomique à un prix plus raisonnable, est de choisir le bon moment. En effet, il n’est pas rare de voir les constructeurs effectuer des promotions39. Comme nous le verrons plus tard dans ce guide, les fabricants de sièges de bureau réalisent des marges importantes lorsqu’ils vendent aux particuliers.

Il n’est donc pas surprenant d’observer des promotions de 10%, 20%, voire 50%, et ce, même pour des chaises venant de Herman Miller ou Steelcase. Des revendeurs, tels que La Boutique du Dos ou Azergo jouent au même jeu, parfois sur une marque en particulier, parfois sur l’entièreté de leurs boutiques.

Parmi les périodes dans l’année que nous souhaitons mentionner, il y a :

  • Les mois de janvier et juillet : c’est souvent durant ces mois-là que les revendeurs décident de renouveler leurs stocks. Par conséquent, ils s’adonnent à du déstockage et peuvent brader leurs prix. Il s’agit de la période des soldes classiques de saison.
  • Le Black Friday : il s’agit du dernier vendredi du mois de novembre
  • Les périodes des fêtes de fin d’année : le mois de décembre

Notre sélection

Les sièges Herman Miller

Comme nous l’évoquions plus haut, nous pensons que la marque Herman Miller propose des sièges ergonomiques d’excellente qualité. S’agit-il des meilleurs du marché ? Probablement pas. Mais leur popularité ainsi que leur qualité de fabrication ne sont plus à démontrer.

Cependant, toutes les options proposées ne se valent pas, surtout en termes d’ergonomie. Nous en recommandons trois, qui sont disponibles sur la boutique en ligne du constructeur, que nous avons pu tester il y a plusieurs années et que nous utilisons toujours aujourd’hui.

La Aeron

S’il n’y en avait qu’une à retenir, ce serait probablement celle-ci. La Aeron est la chaise star de la marque. Emblématique au point qu’elle a eu sa place au musée d’art moderne à Paris40.

Il y a eu deux versions de cette chaise : la « Classic » et la « Remastered »41. C’est de cette dernière déclinaison dont nous parlons ici. Les différences entre les deux variantes restent faibles ; on retiendra notamment le revêtement en maille qui a été légèrement revu, le soutien lombaire qui a été remplacé, et l’inclinaison de la chaise vers l’arrière qui est plus fluide.

La chaise Aeron de la marque Herman Miller. Notre choix favori. © Herman Miller

Nous aimons beaucoup la Aeron car les matériaux utilisés ainsi que la construction dans son ensemble sont d’excellente qualité, robuste, et dureront dans le temps. Le revêtement est aussi incroyablement confortable.

Par ailleurs, elle est disponible dans différentes tailles, chose unique par rapport aux autres chaises que nous évoquons par la suite dans ce guide. Les déclinaisons sont les suivantes :

  • Taille A pour les personnes de moins d’1m55
  • Taille B pour les personnes entre 1m55 et 2m
  • Taille C pour les personnes qui font plus de 2m ou plus de 120kg

Cependant, comme nous l’écrivions plus haut, il est fondamental de tester cette chaise avant tout achat. En effet, avec la Aeron, on pourrait presque parler de « dictature ergonomique ». Dit autrement, la chaise oblige son utilisateur à s’assoir de la bonne manière. C’est la raison pour laquelle certains utilisateurs ne la trouvent pas confortable.

Cette chaise se vend autour des 1 500€.

La Mirra

La Mirra, maintenant appelée Mirra 2, est une alternative à la Aeron. Les matériaux sont moins luxueux ; il y a en effet beaucoup plus de plastique. Néanmoins, cela n’enlève rien à la qualité de fabrication qui reste excellente.

La chaise Mirra de la marque Herman Miller est une très bonne alternative à la Aeron. © Herman Miller

La structure de l’assise est plus large ce qui permet une plus grande liberté de mouvement42. C’est l’une des différences notables avec la Aeron. Il est donc possible de mal s’asseoir d’un point de vue ergonomique, avec par exemple un pied sous la cuisse ou avoir les jambes croisées.

Il n’en reste pas moins que nous apprécions la présence du support lombaire réglable, et ce modèle de manière générale comme alternative à la Aeron. Elle est aussi légèrement moins chère, avec un prix de vente avoisinant les 1 300€.

La Embody

La Embody est elle aussi plus permissive que la Aeron. Le revêtement est cependant en mousse et est moins respirant43. Le nombre de réglages est aussi davantage réduit. Tout comme la Aeron et la Mirra, nous apprécions la présence du support lombaire.

Nous pensons qu’il s’agit là du modèle le moins ergonomique par rapport aux deux autres mentionnés précédemment. Nous aimons la qualité de fabrication qui sera au rendez-vous, mais qui durera probablement moins longtemps. Paradoxalement, elle est plus chère que ses homologues et se vend aux alentours de 1 800€.

La chaise Embody de la marque Herman Miller. Notre choix le moins favori parmi toutes les options proposées de la marque, mais qui reste tout de même un bon siège ergonomique. © Herman Miller

Même si la Embody est une chaise ergonomique, nous pensons que la qualité de la Aeron et de la Mirra, ainsi que leur revêtement offrant une meilleur respirabilité, représentent toutes deux un meilleur investissement. Il n’en reste pas moins que la Embody reste une option à considérer et à essayer.

La chaise Embody Gaming de Herman Miller, fabriquée en partenariat avec la marque Logitech. Nous ne recommandons pas ce modèle que nous trouvons trop cher et qui représente, selon nous, un mauvais investissement. © Herman Miller

A noter enfin que Herman Miller s’est associée pour la première fois en 2020 avec la marque suisse Logitech, célèbre pour ses périphériques de qualité, pour créer la Embody Gaming44 (cf. image ci-dessus). Nous ne recommandons pas ce modèle en particulier à cause de son prix élevé (i.e. plus de 1 700€), qui représente, selon nous, un mauvais investissement. Aussi, à travers les divers avis sur cette chaise que nous avons lus, cette dernière semble être très bruyante45.

Les autres options

La marque Herman Miller ne cesse d’innover. Il existe d’autres modèles, certains récents comme la Cosm qui semble être ergonomique. Nous manquons cependant de recul pour nous faire un avis. C’est la raison pour laquelle nous ne les évoquons pas.

Nous souhaitions enfin mentionner le modèle Sayl, qui est, selon nous, une fausse bonne idée. Tout comme la Mirra et la Embody, la Sayl permet d’avoir une très grande liberté de mouvement. Elle a aussi beaucoup de réglages, que ça soit sur la profondeur de l’assise ou au niveau des accoudoirs, mais ne possède pas de support lombaire. La qualité, quant à elle, nous apparaît être médiocre par rapport aux standards élevés de la marque. En effet, la chaise possède beaucoup d’éléments en plastique qui semblent mal vieillir46.

Des alternatives fiables

Au-delà de Herman Miller, nous aimerions proposer d’autres sièges ergonomiques. Nous n’avons pas pu les tester mais nous pensons qu’ils sont d’excellentes alternatives.

Après nos recherches, nous avons retenus deux modèles de la marque américaine Steelcase, et une option de Sokoa, la marque française que nous mentionnons dans un des paragraphes précédents. Ces trois fauteuils peuvent être achetés en France.

La Leap et la Gesture de Steelcase

La marque Steelcase, basée aux Etats-Unis, propose deux chaises ergonomiques qui nous semblent intéressantes ; la Leap et la Gesture.

La chaise Leap de la marque Steelcase. © Steelcase
La chaise Gesture de la marque Steelcase. © Steelcase

Tout comme son concurrent Herman Miller, Steelcase apporte une attention particulière au choix des matériaux utilisés ainsi qu’à la qualité de fabrication de ses produits. Nous sommes dans le même ordre de grandeur que les options que nous présentions juste avant ; il faudra compter au moins 1 200€, que ce soit pour la Leap ou la Gesture.

Ce montant inclus néanmoins une livraison du fauteuil monté, ainsi qu’une garantie de 5 ans sur les deux sièges47 que nous mettons en avant. Cette dernière contient notamment une prise en charge d’un remplacement des vérins ainsi que des mousses. Rappelons que la garantie de Herman Miller est de 12 ans.

Le revêtement est peut-être l’un des inconvénients de ces fauteuils, selon nous. Comme évoqué en amont dans ce guide, nous préférons la maille, qui évacue mieux la chaleur corporelle. Malgré cela, le bout de l’assise supportant les cuisses peut légèrement s’affaisser, ce qui amène un confort supplémentaire48, chose impossible avec la résille.

On regrette aussi la matière des accoudoirs, qui sont uniquement disponibles en plastique et non en cuir, comme ce que l’on pourrait trouver sur la Aeron ou la Mirra de Herman Miller.

Quoiqu’il en soit, ces deux chaises restent de très bons sièges ergonomiques grâce aux nombreux réglages disponibles49. Des supports lombaires sont également présents sur les deux modèles, même si celui de la Gesture semble moins ferme50. Cette dernière semble cependant adaptée à un nombre plus élevé de morphologies51.

La Leap et la Gesture sont toutes deux disponibles sur la boutique en ligne de la marque. Nous ne connaissons pas de revendeurs physiques officiels en France. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas pu les essayer.

La Wi-Max de Sokoa

Plus proche de chez nous, au Pays Basque, nous avons lu d’excellents retours sur le siège Wi-Max de Sokoa. Ce dernier est hautement customisable, en proposant par exemple la présence ou non d’un appui-tête, ou des roulettes pour moquettes ou parquets.

La chaise Wi-Max de la marque Sokoa représente une très bonne alternative française. © Sokoa

Les réglages ergonomiques que nous considérons essentiels sont aussi présents. On pourra peut-être regretter la mousse de l’assise, qui semble cependant bien vieillir52. Moins chère, son prix étant autour des 500€, mais aussi moins luxueuse par rapport aux alternatives américaines, la Wi-Max de Sokoa est selon nous la meilleure option pour mettre en avant les sièges ergonomiques fabriqués en France.

Cette chaise pourra être trouvée à La Boutique du Dos.

Conclusion

Face à l’importante quantité d’informations fournies dans ce guide, il nous semble intéressant de résumer ce qui a été écrit.

Tout d’abord, nous avons vu que le mal de dos serait l’un des plus grands – si ce n’est « le » plus grand – maux du siècle. Les douleurs lombaires sont malheureusement déjà une réalité chez beaucoup. Afin de s’en prémunir, nous répétons ce que recommandent des organismes comme l’OMS, à savoir pratiquer une activité physique régulière.

L’absence d’ergonomie sur notre poste de travail est aussi un facteur pouvant mener à des maux de dos. C’est la raison pour laquelle nous avons écarté d’emblée beaucoup de sièges, notamment ceux dits de « gamers ».

Nous nous sommes concentrés avant tout sur l’ergonomie ainsi que sur les réglages que nous avons jugés indispensables pour obtenir une bonne assise au quotidien. Nous avons également évoqué la matière du revêtement, qui peut avoir un impact sur la bonne évacuation de la chaleur corporelle, ainsi que la couleur, sombre de préférence, afin de masquer la poussière et autres éclaboussures.

A cause de la diversité des morphologies, il nous a semblé essentiel de rappeler qu’il fallait essayer une chaise ergonomique avant de l’acheter. Un siège, même avec les ajustements les plus sophistiqués, ne conviendra pas à tout le monde. Aussi, face aux prix élevés de ce type de fauteuils, nous voulions que le lecteur considère le marché de l’occasion, qui permet souvent de faire de bonnes affaires. Dans le cas du neuf, la période dans l’année peut avoir son importance, car des offres promotionnelles sont souvent menées par les fabricants et distributeurs.

Nous avons ensuite donné notre vision de ce marché de niche, dominé par les constructeurs américains. Nous avons ensuite étudié la marque Herman Miller, très souvent mentionnée dans les comparatifs et autres forums spécialisés. Cette popularité est justifiée, selon nous, notamment grâce à l’excellente qualité de ses fauteuils.

Cependant, tous ne se valent pas. C’est la raison pour laquelle nous n’avons retenu que trois options : la Aeron, la Mirra, et la Embody. Nous avons une préférence pour la Aeron, qui est, selon nous, le choix le plus intéressant.

Des alternatives existent. Au fil de nos recherches, nous avons retenu uniquement ceux qui correspondaient à tous nos critères (cf. Notre définition de la qualité). Nous n’avons hélas pas pu les tester, mais nous sommes confiants que les modèles Leap et Gesture de l’américain Steelcase dureront dans le temps. Enfin, en France, la marque Sokoa avec sa chaise Wi-Max semble être une alternative intéressante et moins chère.

La chaise, unique élément pour un environnement ergonomique ?

Mais la chaise suffit-elle simplement ? La démocratisation du télétravail au cours de l’année 202153 a probablement amené beaucoup d’entre nous à considérer la mise en place d’un espace de travail dédié chez nous. En fonction du statut occupé par le salarié, l’obligation de fourniture par l’employeur peut varier d’une entreprise à l’autre54. Ainsi, beaucoup se sont probablement retrouvés avec du matériel de mauvaise qualité (e.g. non bénéfique pour la santé, ou non adapté à la morphologie de l’utilisateur) ou avec un budget limité et pléthore de choix ; un bureau, un repose-pied, une souris ergonomique, petit ou grand clavier, quoi choisir ?

Nous avons souhaité prioriser le choix d’une chaise de bureau dans la publication de nos guides. En effet, pour un environnement de travail propice à garder un dos en bonne forme, nous pensons qu’elle est le maillon indispensable. Une étude55 datant de 2022 et publiée dans la revue Journal of Basic and Clinical Health Sciences montrait même que l’utilisation d’un fauteuil ergonomique, pour de longues périodes assises, permettait de davantage solliciter certains muscles du dos, de réduire la pression sur les articulations et les ligaments, et ainsi d’éviter le développement de problèmes musculosquelettiques.

Un environnement ergonomique commence par le choix d'une bonne chaise. © Living Edge

Mais la chaise se suffit-elle à elle-même ? Probablement pas, car il y a toujours place pour de l’amélioration. Par exemple, le bureau peut avoir son importance, une hauteur trop élevée de ce dernier pouvant entraîner des douleurs aux cervicales56. Deux études scientifiques57,58 prônent même une meilleure productivité avec l’utilisation de bureaux assis-debout.

On peut conclure que la mise en place d’un poste de travail ergonomique est un ensemble d’éléments bien choisis, la chaise étant le premier d’entre eux.

Sources

  1. [Manuela L. Ferreira et al., « Global, Regional, and National Burden of Low Back Pain, 1990–2020, Its Attributable Risk Factors, And Projections to 2050 » [Archive], SSRN Papers, 2023, consulté le 8 juillet 2023][]
  2. [« Charge de morbidité » [Archive], Wikipédia, 2021, consulté le 9 mars 2022][]
  3. [« Lombalgie ou mal de dos, de quoi parle-t-on ? » [Archive], Ameli, 2022, consulté le 12 novembre 2022][]
  4. [Sylvie Riou-Milliot, « Mal de dos : 800 millions de personnes concernées en 2050 » [Archive], Sciences et Avenir, 2023, consulté le 14 mai 2023][]
  5. [Martin Rudwaleit, Joachim Sieper, « Referral strategies for early diagnosis of axial spondyloarthritis » [Archive], PubMed, 2012, consulté le 9 mars 2022][]
  6. [Charlotte Verdot, Benoît Salanave, Valérie Deschamps, « Activité physique et sédentarité dans la population française. Situation en 2014-2016 et évolution depuis 2006-2007 » [Archive], Santé publique France, 2020, consulté le 19 avril 2023][]
  7. [Ivy Shih, « In 2050, over 800 million people globally estimated to be living with back pain » [Archive], The University of Sydney, 2023, consulté le 26 août 2023][]
  8. [Magalie Gérard, Gaspard Lancrey-Javal, Antoine Gautier, « Étude européenne sur la sédentarité – Attitude Prévention » [Archive], Harris Interactive, 2018, consulté le 22 août 2023][]
  9. [« Activité physique » [Archive], OMS, 2022, consulté le 23 août 2023][]
  10. [Madina Saidj et al., « Descriptive study of sedentary behaviours in 35,444 French working adults » [Archive], PubMed, 2015, consulté le 23 août 2023][]
  11. [Kévin Debrosses, « Le comportement sédentaire au travail : de quoi parle-t-on ? » [Archive], INRS, 2018, consulté le 25 août 2023][]
  12. [Wall Street Journal, « Ergonomics Expert Explains How to Set Up Your Desk », YouTube, 2019, consulté le 12 juin 2022][]
  13. [Body Fix Exercises, « The Perfect Ergonomic Desk Setup To Avoid Back & Neck Pain », YouTube, 2021, consulté le 4 mars 2022][]
  14. [Gavriel Salvendy, Waldemar Karwowski, « Handbook of Human Factors and Ergonomics (5th Edition) » [Archive], Wiley, 2021, consulté le 6 mars 2022][]
  15. [Frédéric Srour, Emmanuelle Teyras, « SOS mal de dos » [Archive], First Éditions, 2020, consulté le 28 avril 2023][]
  16. [« Office Chair Market Outlook (2023 to 2033) » [Archive], Fact.MR, 2023, consulté le 8 septembre 2023][]
  17. [Bonafide Research & Marketing, « Global Office Chair Market is projected to grow at a CAGR of 5.59%, to be valued at USD 21.77 Billion by 2028 » [Archive], GlobeNewswire, 2023, consulté le 16 septembre 2023][]
  18. [Anil Ramsey, « Office Chair Industry Report 2022: Market Leaders & Trends » [Archive], ChairsFX, 2023, consulté le 30 juillet 2023][]
  19. [« Leading office furniture companies worldwide in 2020, by revenue » [Archive], Statista, 2022, consulté le 18 avril 2023][]
  20. [Vance, « What Office Chairs are Made in the USA? » [Archive], To Ergonomics, 2021, consulté le 8 octobre 2022][]
  21. [« Acheter un fauteuil de bureau » [Archive], HardWare.fr, 2003, consulté le 22 mars 2019][]
  22. [« L’histoire de Sokoa – Le Made in France » [Archive], Prosiege, 2018, consulté le 12 mars 2023][]
  23. [« Qui sommes-nous ? » [Archive], Sokoa, 2022, consulté le 12 mars 2023][]
  24. [« Charles & Ray Eames » [Archive], Vitra, 2019, consulté le 17 mars 2023][]
  25. [« Garantie internationale Herman Miller » [Archive], Herman Miller, 2022, consulté le 14 mai 2023][]
  26. [« Pièces détachées » [Archive], Le Buro HL, 2022, consulté le 6 juin 2023][]
  27. [BTODtv, « Gaming vs. Office Chairs: What I Learned After Selling 1000’s », YouTube, 2022, consulté le 28 juin 2023][]
  28. [Olivier Girard, « Gamer Chair, Office Chair, Sofa: The One and Only One Criteria To Choose Your Seat », YouTube, 2022, consulté le 29 juin 2023][]
  29. [« Acheter un fauteuil de bureau » [Archive], HardWare.fr, 2003, consulté le 22 mars 2019][]
  30. [BTODtv, « Buying An Office Chair: 9 Things to Consider », YouTube, 2021, consulté le 28 novembre 2022][]
  31. [« Acheter un fauteuil de bureau » [Archive], HardWare.fr, 2003, consulté le 23 mars 2019][]
  32. [« Cuir artificiel » [Archive], Wikipédia, 2010, consulté le 30 novembre 2022][]
  33. [« Colors Psychology: How To Choose the Right Colors for Your Workspace » [Archive], Space Refinery, 2023, consulté le 18 juin 2023][]
  34. [« Qu’est-ce que la poussière ? » [Archive], AAF La Providence, 2019, consulté le 15 septembre 2020][]
  35. [Sharon, « Best Color Office Chair & Why It Matters (With Easy Tips) » [Archive], Work at Home Accessories, 2023, consulté le 9 septembre 2023][]
  36. [Prashanth Nair, « Is a More Expensive Ergonomic Office Chair Better for You? » [Archive], Fit for Work SG, 2021, consulté le 10 septembre 2023][]
  37. [Brandmade.tv, « How a Herman Miller Aeron Chair is made », YouTube, 2016, consulté le 12 août 2021][]
  38. [« Notre engagement en matière de qualité » [Archive], Sedus, 2023, consulté le 18 juin 2023][]
  39. [« What is the Best Time to Buy an Office Chair? » [Archive], To Ergonomics, 2021, consulté le 8 janvier 2022][]
  40. [« The Aeron Chair in the Museum of Modern Art » [Archive], Smart Furniture, 2021, consulté le 2 octobre 2022][]
  41. [Ryan Bald, « Herman Miller Aeron Classic vs. Remastered » [Archive], BTOD, 2023, consulté le 12 septembre 2023][]
  42. [KAPPA Studio, « La Aeron n’est pas la meilleure Herman Miller », YouTube, 2023, consulté le 6 août 2023][]
  43. [« Insight on Herman Miller Sayl, is this a good deal? » [Archive], Reddit, 2021, consulté le 12 avril 2022][]
  44. [Stéphane Ficca, « Logitech présente Embody son nouveau fauteuil ergonomique créé avec Herman Miller » [Archive], Clubic, 2020, consulté le 12 avril 2022][]
  45. [« Logitech x Embody impressions after 9 months » [Archive], Reddit, 2023, consulté le 15 août 2023][]
  46. [« Herman Miller, it seems they are on sale, is this a true sale or should I hold off till Black Friday? » [Archive], Reddit, 2021, consulté le 12 avril 2022][]
  47. [« Garantie Steelcase » [Archive], Steelcase, 2023, consulté le 16 septembre 2023][]
  48. [BTODtv, « Steelcase Leap V2 Chair vs Steelcase Gesture Chair: Which is best for you? » [Archive], YouTube, 2019, consulté le 3 août 2023][]
  49. [« La meilleur chaise de bureau ? » [Archive], Reddit, 2023, consulté le 5 août 2023][]
  50. [« Ultimate Chair Buying Resource Thread » [Archive], TLnet, 2013, consulté le 4 avril 2021][]
  51. [Greg Knighton, « Steelcase Leap Chair vs. Steelcase Gesture Chair: Which is best? » [Archive], BTOD, 2023, consulté le 2 septembre 2023][]
  52. [« Comment trouver un siège de bureau potable ? » [Archive], Reddit, 2023, consulté le 8 septembre 2023][]
  53. [Paperscope, « Démocratisation du télétravail : communiquez directement au domicile ! » [Archive], E-marketing, 2023, consulté le 16 septembre 2023][]
  54. [« Télétravail et fourniture de matériel : quelles sont les obligations de l’employeur ? » [Archive], FLOA Bank, 2021, consulté le 12 avril 2021][]
  55. [Sirinant Channak, Thaniya Klinsophon, Prawit Janwantanakul, « The effects of chair intervention on lower back pain, discomfort and trunk muscle activation in office workers: a systematic review » [Archive], PubMed, 2022, consulté le 2 octobre 2023][]
  56. [Anne Asher, « Desk Height and the Risks of Neck Pain » [Archive], Verywell Health, 2020, consulté le 2 octobre 2023][]
  57. [Allison Mula, « Ergonomics and the standing desk » [Archive], PubMed, 2018, consulté le 4 octobre 2023][]
  58. [Brittany MacEwen, Dany MacDonald, Jamie Burr, « A systematic review of standing and treadmill desks in the workplace » [Archive], PubMed, 2015, consulté le 5 octobre 2023][]

La Rédaction du Guide Qualité

Nos derniers guides