Existe-t-il une position idéale pour bien dormir ?

Le mythe de la position idéale pour dormir

Dormir sur le ventre, le côté, ou le dos ? Y a-t-il une position idéale pour dormir ?

Nous avons tous nos préférences. Il n’est cependant pas rare de lire qu’il est préférable d’adopter telle ou telle position, chacune ayant des vertues toutes plus magiques que les autres.

Cela laisse supposer que changer ses habitudes d’endormissement rendrait son sommeil meilleur. Nous expliquons pourquoi il s’agit en réalité d’une culpabilité induite et surtout inutile pour le dormeur.

Table des matières

La naissance d'un mythe

Au Guide Qualité, nous n’avons pas pour vocation de détenir la vérité, mais nous tenons cependant à informer nos lecteurs de certains préjugés. L’un d’entre eux est celui de la posture idéale universelle pour dormir. Cette dernière est populaire car elle laisse supposer qu’en changeant sa routine, nous pourrions obtenir un sommeil de très grande qualité et qu’aucune douleur n’apparaîtrait au réveil.

Au-delà des sentiments de culpabilité qu’il peut engendrer, ce mythe insinue qu’une personne doit changer ses habitudes pour mieux dormir (e.g. arrêter de s’endormir sur le ventre) et ainsi préserver sa santé. Nous sommes convaincus du contraire. La literie doit en effet être adaptée aux besoins du dormeur et pas l’inverse.

A noter que nous ne parlons dans cet article ni des femmes enceintes, ni des gens souffrant d’apnée du sommeil ou ayant des reflux gastriques et autres pathologies. Dans ces cas bien spécifiques, changer ses habitudes aura bien entendu une importance capitale afin d’obtenir une bonne nuit et d’éviter l’apparition de maux au réveil.

L'immobilité nocturne inexistante

Lorsque nous parlons de « position idéale », qu’évoquons-nous exactement ? S’agit-il de la position d’endormissement ? Ou bien celles que nous avons au court de la nuit ? Car oui, entre le moment où nos yeux se ferment le soir et se rouvrent au matin, il y a un monde que nous ne contrôlons pas.

Ainsi, définir une position idéale laisserait supposer que nous ne bougeons pas pendant notre sommeil, ce qui est faux. En effet, il n’est pas rare qu’un dormeur change de positions en moyenne une trentaine de fois dans une nuit1, même si cette valeur tend à diminuer avec l’âge2. Cela s’explique par rapport à notre cerveau qui, toujours actif, va détecter l’apparition d’une douleur (e.g. un bras qui commence à être engourdi), et nous entraînera à trouver une nouvelle posture3.

Mais l’éventuelle corrélation entre la posture choisie et la présence de gênes dans le corps au réveil fascine toujours autant aujourd’hui. D’ailleurs, les études sur le sujet ne manquent pas. Dans les deux que nous avons lues4,5, toutes deux récentes, les auteurs affirment qu’il n’y a aucun lien entre la position choisie et les douleurs qui peuvent apparaître au réveil.

Un argument de vente avant tout

Mais alors pourquoi un tel engouement pour cette posture idéale ? Probablement pour des raisons de marketing. Effectivement, certains sites marchands donneront tous les arguments possibles pour vendre des oreillers ergonomiques en tous genres, soi-disant adaptés à toutes les habitudes. Ces derniers seront vendus très chers et ne dureront pas forcément dans le temps.

L'ouvrage "SOS mal de dos" indique les bons gestes et les bonnes postures
Dans l'ouvrage « SOS mal de dos », l'auteur met en garde face aux effets de mode, notamment des oreillers dits « ergonomiques ». © First Éditions

A ce propos, dans son ouvrage « SOS mal de dos6 », Frédéric Srour, kinésithérapeute et fondateur de l’organisme Kiné au Top, indiquait que « les oreillers ergonomiques ne conviennent pas à tout le monde, et de ne pas céder à la mode ».

Ainsi, on pourrait conclure en disant que le dormeur, à part dans de très rares cas, peut s’endormir dans la position qui lui convient le mieux. Néanmoins, choisir une literie adaptée sera nécessaire.

Sources

  1. [Thierry Lanneau, « The best position for sleeping and the positions to avoid« , YouTube, 2022, consulté le 13 octobre 2023][]
  2. [D Lorrain, et al., « Sleep positions and postural shifts in elderly persons » [Archive], PubMed, 1986, consulté le 13 octobre 2023][]
  3. [Major Mouvement, « La meilleure position pour dormir« , YouTube, 2022, consulté le 15 octobre 2023][]
  4. [Doug Cary, et al., « Identifying relationships between sleep posture and non-specific spinal symptoms in adults » [Archive], PubMed, 2019, consulté le 20 octobre 2023][]
  5. [Doug Cary, et al., « Examining relationships between sleep posture, waking spinal symptoms and quality of sleep » [Archive], PubMed, 2021, consulté le 21 octobre 2023][]
  6. [Frédéric Srour, Emmanuelle Teyras, « SOS mal de dos » [Archive], First Éditions, 2020, consulté le 28 avril 2023][]